nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Inspection de structures: Québec débouté par un tribunal administratif

Inspection de structures: Québec débouté par un tribunal administratif
Photo: archives La Presse canadienne

L'inspection d'une quarantaine de structures du ministère des Transports devra se dérouler de jour, malgré le risque d'embouteillages.

Le Tribunal administratif du travail a rejeté aujourd'hui la demande du gouvernement Couillard de faire déclarer les inspections de nuit comme un service essentiel.

Sans contrat de travail depuis 2015, les ingénieurs du gouvernement mènent depuis septembre une grève du temps supplémentaire.

Dans sa décision, la juge Myriam Bédard note que les ingénieurs ont cessé de mener des moyens de pression pendant l'été, ce qui aurait donné tout le temps voulu au ministère des Transports pour procéder à des inspections de nuit.  

Non seulement le tribunal a rejeté la requête du gouvernement, il a par ailleurs critiqué son travail dans ce dossier. «Si les travaux litigieux sont nécessaires dans l'urgence qu'allègue le Gouvernement, on peut se demander pourquoi il a attendu jusqu'au 2 novembre pour adresser sa demande au Tribunal», a écrit la juge administrative Myriam Bédard.

Il y a une dizaine de jours, les ministres Pierre Arcand (Conseil du trésor) et André Fortin (Transports) ont identifié 39 structures à fort achalandage qui doivent être inspectées d'urgence à Montréal et dans la région de Québec.


Les amateurs de sports

avec Jérémie Rainville

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.