nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Colis suspect: un député du Bloc questionne la sécurité du parlement

Colis suspect: un député du Bloc questionne la sécurité du parlement

Louis Plamondon se demande comment un colis suspect a pu passer au travers des systèmes de sécurité du parlement pour se rendre à son bureau.

Une partie de la Colline parlementaire à Ottawa a dû être évacuée, hier après-midi, après que le colis ait été livré au bureau du député de Bécancour-Nicolet-Saurel sous la bannière du Bloc québécois..

C'est une adjointe de monsieur Plamondon qui a remarqué l'allure peu habituelle du paquet sur lequel il y avait plusieurs inscriptions. Elle s'est rendue au bureau de poste du parlement, pour que la boîte soit scannée.

Des allures de détonateur

Les images ont révélées que le colis renfermait des écouteurs , une montre, et une boîte qui pouvait ressembler à un détonateur.

Aussitôt, les édifices de la Justice et de la Confédération ont été évacués et des rues ont été fermées.

3 heures plus tard, les artificiers de la GRC ont confirmé que le colis était inoffensif.

 


Doc Mailloux et Josey

avec Josey Arsenault

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.