nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Vente de Rona: la CDPQ apporte «des précisions» au récit de Robert Dutton

Vente de Rona: la CDPQ apporte «des précisions» au récit de Robert Dutton

Vente de Rona: la CDPQ apporte «des précisions» au récit de Robert Dutton Archives

MONTRÉAL — C'est la piètre performance de Rona qui a mené au remplacement de son PDG, Robert Dutton, en 2012, et éventuellement à sa vente au géant américain Lowe's, affirme la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ).

La Caisse a invoqué, jeudi, les résultats de l'entreprise pour expliquer les gestes qu'elle a posés et qui sont mis en cause dans le livre «Mise à niveau» de M. Dutton.

Dans un communiqué diffusé jeudi, la Caisse souligne qu'en 2012, «la performance de Rona avait décliné de façon importante par rapport à son marché et l'entreprise n'avait pas réussi à changer sa trajectoire marquée vers le bas».

Elle précise que «la société a affiché des ventes comparables négatives sur une période de six ans, de 2007 à 2012» et que «les ventes comparables ont continué leur tendance négative après la période de récession 2008-2009 et se sont détériorées de manière significative (moins 8 pour cent) en 2011».

Robert Dutton raconte qu'en 2011, c'est Rona qui avait tenté d'acquérir les actifs de Lowe's au Canada et que finalement, son concurrent avait décidé de prendre la direction contraire et voulait lui-même s'emparer du quincaillier québécois.

Cette première tentative avait été bloquée en 2012 avec l'appui de la Caisse, d'Investissement Québec, du Fonds de solidarité de la FTQ et des marchands affiliés et franchisés.

M. Dutton a toutefois été congédié peu de temps après, le conseil d'administration a été investi par une majorité d'Ontariens et Investissement Québec s'est départi de ses actions, ce qui a permis à Lowe's de revenir à la charge en 2016 avec succès.

Rejoint par La Presse canadienne, le directeur des communications de la Caisse, Maxime Chagnon, a indiqué que le communiqué visait à situer «dans le contexte de la performance de Rona, pourquoi le conseil d'administration a décidé de faire des changements à la direction de l'entreprise pour redresser sa situation et améliorer sa performance».

Et c'est devant cette performance que «la Caisse et d'autres actionnaires avaient appuyé ces changements».

Bien qu'elle dise reconnaître «l'importante contribution de M. Dutton à l'entreprise au cours de sa carrière», la Caisse affirme que «le récit relaté dans le livre de M. Dutton ne correspond pas aux événements et aux faits tels que vécus par la Caisse et ses représentants».

«Il y a des citations verbatim (dans le livre), mais il n'y a pas de corroboration par des tiers de ce qui est avancé dans le livre; les propos qui sont rapportés là n'ont pas été corroborés d'aucune façon», a ajouté M. Chagnon lorsqu'invité à préciser cette affirmation.

Dans son livre, Robert Dutton dit croire que ni le conseil d'administration, ni la Caisse de dépôt, ni Investissement Québec, ni le gouvernement n'avaient la volonté de poursuivre la relance de Rona.

Les amateurs de sports

Les amateurs de sports

avec Mario Langlois

En direct de 19:00 à 20:30
3250
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.